Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ostatu
Breton Passioné
Breton Passioné


Nombre de messages : 3655
Age : 51
Lec'hiadur/Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Ven 6 Avr - 18:49

Per Kouk a écrit:

Ce n'est pas ce dont j'ai souvenir, c'était beaucoup moins pondéré, tu lui as d'ailleurs souvent reproché de ne pas tenir compte des remarques données et tu es d'ailleurs parti du forum depuis

Toi non plus, tu ne tiens pas souvent compte de mes remarques. Mais en quoi elles ne sont pas "pondérées" ? Mes remarques portent sur ta méthodologie et non sur ta personne. Tu voulais quoi que je dise "oh c'est bien, c'est excellent" ; "c'est un travail irréprochable"... Tu n'as pas besoin de moi pour cela. Je pensais te donner envie d'approfondir tes connaissances, de ne pas avoir un regard seulement passif sur ton corpus.

Per Kouk a écrit:
Tu n'as rien compris, c'est juste que ton avis, contrairement à Youenn Gerven que tu cites, n'a aucune valeur étant donné qu'on ne peut rien juger sur ta propre connaissance du breton...

Tu peux faire semblant de croire que je n'ai jamais fait le moindre collectage, que je n'ai jamais rencontré le moindre bretonnant de naissance, libre à toi. Mais n'importe quelle personne qui a fait un tant de soi peu de terrain, de dialectologie, sait pertinemment ce qu'il en est réellement en me lisant.

Per Kouk a écrit:
Tu donnes ton avis publiquement, attends-toi à ce que certains te remettent à la place qui est la tienne : Celui des critiques inactifs dont l'avis n'a que peu d'importance (...)

Cela n'a pas d'importance pour toi, mais pour d'autres j'ai la faiblesse de croire que cela en a. Je n'écris pas que pour Per Kouk. Tu n'es pas l'alpha et l'oméga. Le monde ne tourne pas autour de toi.

Per Kouk a écrit:
Je te reproche de toujours douter des paroles de tes interlocuteurs quand ça contredit tes certitudes, de toujours leur demander des preuves (enregistrements en l'occurrence) alors que tu ne te donnes jamais la peine d'en faire autant, d'être toujours prompt à la critique sans jamais prendre le risque de pouvoir être critiqué, c'est quand-même pas dur à comprendre, même pour toi !

Mais je procède de la même façon pour mes propres collectes. Je suis aussi rigoureux avec mon corpus. Je ne prends pas pour argent comptant tout ce que l'on me raconte. Quand j'ai un doute, je vérifie et re-vérifie. Si tu fais allusion par exemple à teurc'h qui pour l'une de tes deux informatrices de Scrignac voudrait dire "du serpolet" et pour l'autre "du pissenlit" ; je vérifierais auprès de la première informatrice qu'elle parle réellement de serpolet, je lui en apporterais (+ du pissenlit, du dandelion), histoire de voir si elle est constante dans sa réponse. J'aurais profité d'avoir les deux informatrices pour confronter leur réponse. Sur l'ensemble de ton corpus, je n'ai remis en doute quoi, pas grande chose somme toute.

Per Kouk a écrit:


Personne ne m'y oblige, certes et je n'attends rien de gens dans ton genre, ça c'est évident, mais tout ce que tu dis là permet de constater en tout cas à quel point les valeurs se sont effondrées dans notre société, donc pas la peine de venir t'étonner que Jeannotin ne respecte pas ton âge avancé, la jeune génération n'est que la résultante de la décadence de la génération qui précède et le respect des anciens s'est perdu, comme tout le reste d'ailleurs


Là encore tu n'as pas saisi mon propos. Quand j'ai collecté, je l'ai fait pour moi, par passion, par plaisir, cela n'a jamais été un fardeau. Ensuite sur les fora, quand je peux apporter une réponse, je la donne volontiers. A te lire sur ton blog, tu te plains de ne pas être soutenu, encouragé... Mais cela n'intéresse pas grand monde.

Per Kouk a écrit:
 
Pour moi la parole de qqn qui n'est pas breton, qui n'habite ni n'a jamais habité en Bretagne et qui prétend parler et écrire le breton standard, et qui même en breton standard n'a jamais rien produit de vérifiable, cette parole ne vaut rien du tout (et dans n'importe quel autre pays au monde, ce serait la même)

Tu es un néo-bretonnant tout comme moi. Si je devais étudier un parler du Centre-Bretagne, ce n'est sûrement pas toi que j'irais voir. Je ne "prétends pas parler et écrire le breton standard", je le fais. Je crois que tu te méprends sur le sens que je donne au breton standard. Quand je lis ou j'écoute Jules Gros, Pêr Trepos, Fañch Morvannou, Jean-Yves Plourin, Yann Gerven, Francis Favereau ha me 'oar piv ... c'est pour moi du breton standard. Aucun n'écrit et ne parle exclusivement dans un parler quelconque. Ils respectent une série de règles du breton standard comme l'emploi des deux particules a et e et des mutations qui s'ensuivent pour ne donner que cet exemple.

Per Kouk a écrit:
 (d'ailleurs je vais me désinscrire du forum, ça m'évitera d'être tenté de perdre mon temps à répondre à des moulins à vent)

Ya, labour teus war ar portolo ; n'eo ket 'boan dit chom da dortañ amañ.

kenavo ... an distro ! ;-)


Dernière édition par Ostatu le Lun 7 Mai - 15:12, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1947
Age : 71
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Ven 6 Avr - 22:28

Per Kouk a écrit:

En fait, il en pense quoi déjà Ostatu, à qui tu donnes tes "amitiés cordiales", du "ar vroiou kelt" qui trône en sous-titre de ton forum depuis toutes ces années ?
------------------

Per-Kouk, inscrit sur Academia Celtica le 13/06/2011; dernier message le Mer 29 Nov 2017 - 16:06. Nombre de messages : 324

Peux-tu me faire savoir quand tu m'en aurais fait l'observation ?

As-tu fait l'objet d'une censure ? Oui ou non, preuves à l'appui, stp ?

Si oui, tu me dis quand. Sinon, tu fermes ta gueule, et tu demandes à ta clique de fadas d'en faire autant.

Jean-Claude Even  yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Jeannotin
Poulpican
Poulpican


Nombre de messages : 124
Age : 24
Lec'hiadur/Localisation : Cléden-Poher
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Lun 9 Avr - 20:25

Et elle est où la pratique massive de la langue que devait rendre possible les méthodes mirifiques du mouvement breton ? On ne peut pas nous en vouloir d'enterrer un mouvement qui a échoué dans des proportions aussi dramatique et de repartir sur des bases saines.

Comme toutes les langues, le breton peut s'apprendre, et par le contact de ses locuteurs natifs puisque ses ennemis font tout pour empêcher la création de matériel pédagogique approprié. Donc, v'là du boued pour 6 mois de monologue, je vous laisse vous amuser dans le monde imaginaire du breton standard :

Francis Favereau, lakomp, hezh gaosev brezhoneg mad, gav diñ papred, heñi Poullaouen, goude vé 'labourad ga'n Ofiss bremañ. Bi zo tud-ell memes-mod, matre'n a-walc'h ya, med pell a-walc'h n'agn ket 'nê 'ha ! Pigur houllogn ket 'nê skrivañ 'vel gaoseogn ha ase 'ma an dalc'h just a-walc'h ! Dé mé joñj, brezhoneg Kreis-Breizh zo dreist d'ar standard artifissiel ken n'eus ket tamm rêson e-bed da lesken 'naoñ dé goueo, goude nise c'hoant an neñn da skrivañ traou "uhel" un tamm. Ha, koulz domp lared, memes-tra, lar n'eus ket kalz deuhoute 'nê... Lak an dud da grediñ lar vé gwraet un dra menneg 'vid brezhoneg ar vro, d'an dra-se 'n-heñi jervijogn ! Med ar hross vat deus ar pezh vé gwraet ga'n Emzav n'o ket chañjet 'nèi. Petra zo kaos ? Beñ, ma tàfe dê kontestiñ ar mod vé tramouilhet an néo-breton bremañ, vefe-hè laket 'vel ar re ouïè kontestiñ ar velêien gwech-ell gozh. Peus kemed choñjel ba'r pezh oa digouêt ga Jean-Claude Miossec pe ga Jean-Yves Plourin. Akseptet egn, 'n ur mod, goude vé gwraet goap deuhoute ga'n hanter brassañ doc'h an dud ba'n Emzav, med ar brezhoneg, heñi an dud, heñw vé ket favoriset gwech e-bed 'naoñ !

Kenavo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1947
Age : 71
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Mar 10 Avr - 10:39

Belle démonstration de dialectologie, probablement connue entre Poullaouen et Cleden-Poher cheers

Mais en quoi cela fait-il des autres, Francis Favereau aussi bien que les parents du petit Fañch, des Breiz-Atao ?

Pour les ennemis de la langue bretonne, le qualificatif de Breiz-Atao est systématiquement attribué à ses défenseurs, quelle que soit leur mode d'expression. Il s'agit d'un insulte délibérée, tendant à faire croire qu'il s'agit des héritiers des mouvements politiques de la seconde guerre mondiale, et que sous-entendu, ce sont des traîtres et des collabos, des ennemis de la France, donc à combattre et à éliminer.

L'actualité est alimentée par un groupuscule ultra-nationaliste qui a repris le nom de Breizh Atav et qui se fait remarquer par son extrémisme xenophobe ! Pain béni pour les autres !

Voir maintenant des défenseurs de la langue bretonne jeter le même anathème sur d'autres défenseurs a quelque chose de schizophrénique et suicidaire, puisque tous sont Breiz-Atao et bons à mettre dans le même sac, selon la vision des ennemis de la langue bretonne.

Au pire, ce fil digne de la Zizanie de B.D Astérix et Obélix pourrait donc être conservé en changeant le titre, au mieux qu'il soit purement et simplement effacé.

Avis aux modérateurs.

JC Even Thumb down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1947
Age : 71
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Mar 10 Avr - 23:06

To be or not to be ?

https://www.youtube.com/watch?v=XmuBgRx9RLU

A chacun son approche, même si certains propos peuvent choquer des esprits faibles et 'stankés'

Tout a déjà été dit sur ce sujet, depuis longtemps (il y a plus de 24 ans) en pour et en contre. Et chacun pourra y trouver la confirmation de ce qu'il pense, y compris le contraire.

Il suffit d'avoir le courage d'aller jusqu'au bout du reportage : 53 minutes 15 secondes

JC Even yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Ostatu
Breton Passioné
Breton Passioné


Nombre de messages : 3655
Age : 51
Lec'hiadur/Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Mer 11 Avr - 16:53

Extrait de fragments d'un mystère de Saint Gwénolé en breton moyen publié dans la Revue de Bretagne et de Vendée (TOME IV juillet 1888) :

"FRAGAN a gomz.

Brema, ma friet ker, me komz d'hac'h deuz eun dred
Entouez ar vroio (sic) man ez on skuiz ha poaniet,
Pa zeuann da zonjal trubuillou pobl ar bet,
Pa veer deud war'nezhi (sic) ne deuz paouez er bed."

"FRAGAN parle.

Maintenant, ma chère femme, que je vous parle d'un trajet :
Dans les contrées où nous sommes, je suis fatigué et en peine,
Quand je viens à penser aux tribulations du peuple de ce monde,
Où, une fois qu'on y est venu, il n'y a plus de repos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ostatu
Breton Passioné
Breton Passioné


Nombre de messages : 3655
Age : 51
Lec'hiadur/Localisation : Lutetia Parisiorum
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Mer 11 Avr - 17:20

Lire avec profit l'article de P. Le Roux (publié dans les Annales de Bretagne Tome XII (1896)).

Extraits :

Citation :
" [...] Ces changements de K en H après l'article sont les mêmes presque partout. Cependant, quelques noms féminins pluriel commençant par K font plutôt la mutation comme au singulier, c'est à dire K en G. C'est un simple fait d'analogie. Exemple : er gader, er gadoriou les chaises ; er gaoter, er gaotoriou les chaudrons (kader, kaoter fém.) (Guipavas, près Landerneau). Souvent les deux formes sont employées, il y a alors lutte entre la règle et l'influence analogique, ar c'hadoriou, et ar gadoriou (Plougonven, près Morlaix ; Trégunc, près Concarneau, etc.)" p.13

Citation :
"Souvent des noms féminins pluriel font la même mutation qu'au singulier, par analogie : ar brocession la procession, ar brocessionou les processions, au lieu de ar processionou ; ar groasiou les croix, d'après ar groas (de kroas) la croix (Lannilis).
Carnoët : an doenno (toen toit), les toits ; ar vadeïanchou (badeian baptême), les baptêmes ; ar boaniou (poaniou peines). Guissény : ar badiziantou. Quimper : ar garantechiou (karantez, amour, affection). Trégunc : ar vadianchou ; ar vatezienn les servantes (matez), ar voerebed les tantes (moered). Plougastel : ar voerebezed les tantes. " p. 19

Le Roux, P. (1896). Mutations et assimilations de consonnes dans le dialecte armoricain de Pleubian. Annales de Bretagne 12. 3–31.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luk
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 819
Age : 43
Lec'hiadur/Localisation : Bro Gernev
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   Dim 15 Avr - 19:16

Abalamour da betra (blam da ber !) ne skrivit ha ne respontit ket e brezhoneg ? Brav d'ober kentel d'ar re all. "Nouveau bretonnant"... pffff. Unan anezho on, ha neuze ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Breiz Atao révolutionnent la pédiaterie
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Linguistique / En Breton et Gallo-
Sauter vers: